top of page

BOIS BARON : Sentier du Moule

Dimanche 17 mars 2024


7H20 - Rendez-vous à la plage de la Baie du moule, qui en d’autres temps, était l’une des très belles plages de la Guadeloupe, longtemps considérée comme « la plage de la famille » car elle offrait une sécurité pour la baignade des enfants.



Regroupement à la plage de la Baie du Moule

 Le niveau de la marche coté 1+ ne réservait pas de difficultés et la durée de la marche considérée comme une belle promenade nous garderait ensemble durant 3H

 

Nous étions 24 membres de Gwad’Anba Bwa, 13 invités dont 1 enfant, donc 37.

 

Il était probable que nous assisterions à l’envol d’un babuzard, c’est un rapace, l’un des plus gros oiseaux de la Guadeloupe, avec une envergure de 127 à 174 cm, pour un poids de 1 à 2 kg.… C’est une autre voltige qui a capté notre attention vers la fin de la randonnée, dont il sera fait mention un peu plus tard.

 

Pour que la marche soit plus agréable pour tout le monde le parcours est modifié, pour éviter de marcher trop longtemps sous le soleil qui est déjà haut et beau dans le ciel, donc chaud ! Nous allons donc partir de Bois BARON, après un petit parcours pour du co-voiturage.

 

Patrick J. qui est en terre bien connue au Moule,  sera en tandem avec Patrice S. quant au guidage et aux commentaires. Sur leur avis judicieux nous allons privilégier les passages à l’ombre … Ce sera donc une balade entre terre et mer, paysage marin et forêt tropicale en plein carême.



littoral bois baron


En début de marche nous avons des raisins bord de mer qui s’offre à nous, sans les grappes de fruits qui se font de plus en plus rares.



Au sortir de la forêt sèche

Toute une étendue de Karata, appelée aussi « langue de chat » s’étale sur la trace en bord de mer. C’est une plante qui croît dans la Caraïbe, une espèce d’Aloès, aux feuilles très pointues que l’on fait bouillir afin d’en tirer une espèce de fil. C’est la plante du carnaval. Dans les temps anciens où les parents pouvaient encore « donner une volée » à leurs enfants, on pouvait les entendre menacer leur progéniture en disant « Ou kaye ni bon karata ! » En général, cette simple menace  suffisait aux enfants pour les arrêter dans leurs grosses bêtises !

 

Anecdote : « Trois pièces sont indispensables à l’assemblage du fouet de carnaval : le manche, la corde et le karata ! »



Depuis l’aire de parapente

Spectacle de parapente entre ciel et mer

La randonnée s’est poursuivie dans la bonne humeur, entre sentiers ombragés et bord de mer bien exposé au soleil. Une halte en haut de l’espace de départ des parapentes a permis d’admirer la splendide vue du littoral. Après quelques minutes de repos, judicieusement utilisées pour se réhydrater, le retour était engagé et s’effectuait sans encombre jusqu’aux voitures complices du co-voiturage,  pour un regroupement amical à la Baie du Moule où - surprise ! –



Les gâteaux d’anniversaire de Mimi

Mimi V. invitait tout le groupe des randonneurs à partager, non pas un mais deux  magnifiques gâteaux pour son anniversaire qu’elle fêtait ce même dimanche, l’un au chocolat et l’autre étant un mont-blanc. Délicieux !!

Une belle manière de terminer cette sortie !  Les uns et les autres, langues déliées et gobelets et petites assiettes en main pour se désaltérer et déguster la bonne surprise, se dirent des au revoir revigorés pour jusqu’à la prochaine fois.



Après l’effort … le partage !

Texte : Alice C-A

 

14 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page